Reflex

Reflex de Maud Mayeras (2013), aux éditions Pocket, collection Thriller. Thriller. 474 pages. Amazon.

Couverture Reflex

Iris Baudry est photographe de l’identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.

Mais une nouvelle affaire va la ramener au cœur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre.

La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.

Mon avis:

J’ai terminé Reflex tout juste hier soir. Et je suis un peu déçue.

Comme beaucoup, j’ai trouvé le début très très long. L’histoire devient passionnante à partir de 200 pages (sur moins de 500), or faut-il encore réussir à aller jusque là. Je me suis forcée à le lire, j’ai même sauté quelques lignes, quelques pages. J’ai lu en diagonale une grosse partie parce que rien d’intéressant ne faisait avancer l’histoire.

Les sauts dans le passé en 1919 devenaient plus passionnants au fur et à mesure, on veut savoir où l’auteure veut en venir, pour quelle raison elle prend la peine de retourner en arrière. Le présent lui était plat à côté. Je relève l’absence d’actions dans ce livre qu’on nous vend comme un thriller. Il ne se passe rien.

Dans la quatrième de couverture, on nous apprend que le tueur qui a tué le fils d’Iris sévit toujours. Il n’en est rien, car il est en prison et n’est pas prêt d’en sortir. Pourquoi ce mensonge? La personne qui a rédigé la quatrième de couverture a t-elle lu la même chose que moi? Ou alors, cela devient assez subtil, quand on apprend la vérité. Du coup, pas d’enquête, pas de policier à suivre, pas de crime horrible.

J’aurais aussi voulu voir Iris sur plus de scènes de crimes. On voit rarement ce genre de personnages dans les thrillers, c’est dommage. On suit toujours les enquêteurs. L’auteure joue vraiment plus sur le côté psychologique des choses.

Pour parler d’Iris, c’est un personnage qui « sort du lot » car elle a une particularité: elle est bègue. Je l’ai trouvé assez attachante, vis-à-vis de ce qu’il lui est arrivé. Mais j’avais un peu de mal à comprendre cette haine qu’elle dirigeait contre sa mère, personnage très intriguant et que j’aurais aimé découvrir un peu plus.

La fin est en effet très surprenante, j’avoue que je ne m’y attendais pas du tout. Une révélation tombe, j’en étais bouche-bée. Puis une autre, pour un final surprenant et imprévisible. Mais malheureusement, l’ensemble a souffert de longueurs et je le regrette vraiment.

Pour conclure,

Un roman qui m’a déçue. Les 200 premières pages sont bien trop longues pour un thriller. Maud Mayeras se rattrape avec un final surprenant, mais pas assez pour que ce soit un coup de cœur.

7466668103c6f37346db6a150fe8a40c

Extrait:

Aucune scène de crime ne me « plaît ». Ni le sang, ni la violence. Rien de tout cela ne me fait sauter de joie en me levant le matin. J’essaie simplement de comprendre ce qui peut pousser un esprit à se tordre à tel point qu’il devient capable de ces choses-là. Je tente juste de mettre le doigt sur les raisons qui rendent capable de franchir la limite fragile entre le bien et le mal, les raisons qui permettent de condamner de pareilles horreurs. Cerner ceux qui violent des octogénaires, qui s’attaquent à des gamines tout juste en âge de gazouiller ou qui prennent leur pied en pénétrant un cadavre. Ou ceux qui regardent simplement leur victime agoniser, sans rien faire, juste enivrés par un semblant de pouvoir.

Une réflexion sur “Reflex

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s